• 10454 visits
  • 16 articles
  • 1155 hearts
  • 19 comments

BLOG DE SOUTIENT A L'ECRIVAIN LUCIUS LIBER 21/06/2010

 
BLOG DE SOUTIENT A L'ECRIVAIN LUCIUS LIBER

 
LE LIVRE DES REVES
 
 SOUTENEZ L'ECRIVAIN LUCIUS LIBER ET METTEZ-VOUS EN AMIS SUR SON BLOG PRINCIPAL PUIS PLACEZ CE MESSAGE DANS LE VOTRE
 
Mauvaise nouvelle : Mon blog luciusroman n'est plus valable. J'ai été pirate et le blog a été totalement modifie a mon grand desarroi. Cinq ans de travails mis a la poubelle. Je creerais donc un nouveau blog a cette adresse :
 
Je ne sais pas qui est cette jeune brune mais je vous invite a ne plus la suivre et a lui dire ce que j'en pense... Vous voyez...

 
 
 
BLOG DE SOUTIENT A L'ECRIVAIN LUCIUS LIBER
 
Oeuvre protégée par Myfreecopyright WTCVM-MDTDX-RK9UK
IFS Prod. Touts droits réservés à l'auteur.

Tags : star - people - jet set - st tropez

Rêves 1988 01/09/2009

En compagnie du groupe ABBA STORY et de la chanteuse Isabellealexandra.
                                                           
ANNEE 1988

SAMEDI 9 JANVIER 1988
N°16
Une forêt. Des enfants habillés d'uniformes Napoléoniens courent autour des adultes. Les canons grondent. Un des enfants à perdu sa trompette et en prends une à un soldat mort. Nous approchons une maison dont il nous reste que l'encadrement de la porte. Un cadavre y est accroché à l'envers. Un enfant qui le voit sursaute.
[ Maître-mot : Guerre. La guerre est indicatrice de conflits avec son entourage. Le cadavre à l'envers désigne le pendu 12eme arcane du tarot. Il amène le rêveur au dévouement et à la justice.]
© copyright EF1XN-Y783K-XBFD6
IFS Prod. Touts droits réservés à l'auteur.

Tags : blanches - lucius liber et isabellealexandra en compagnie d'abba story - fête de la fraise à sainte bazeille

Rêves 1989 27/05/2011

                                     ANNEE 1989

VENDREDI 5 MAI 1989
N°17
Je monte les escaliers et j'entre dans une chambre. J'y vois une jeune femme et une autre plus âgée.
Celle-ci s'assoit à coté de l'autre et lui mort le cou. Je m'approche d'elle et lui dis que je suis un vampire.
Elle me montre ses dents.
[ Maître-mot : Vampire. Le vampire donne le moyen de personnifier les divinités agraires. Il est la mort et la nuit qui sera conséquemment suivie d'une régénération effectuée par les rayons solaires. Cette créature révèle souvent des relations destructrices ou épuisantes pour le dormeur. Ainsi, une personne sollicite beaucoup trop votre énergie.]

DIMANCHE 7 MAI 1989
N°18
Je marche dans la rue en direction d'une barrière de chemin de fer qui se baisse. Je m'arrête. Je regarde passer le train, c'est un TGV.
[ Maître-mot : Barrière. Pour le songeur, une barrière annonce le passage d'une phase de la vie à une autre mais celle-ci se ferme et symbolise donc l'obstacle ; insurmontable, ici, car il s'agit d'une barrière de chemin de fer ; qui l'empêche de progresser.]

JEUDIN 12 MAI 1989
N°19
Je roule en voiture sur une autoroute. Je prends une sortie sur la gauche qui m'emmène dans un petit village envahit par la brume. Des gens sortent des maisons et ont le teint blafard. Ce sont des goules. Je leur livre des prisonniers. Ils les prennent et les dévorent. Il y à des os et du sang plein partout. Je les regarde rentrer chez eux.
[ Maître-mot : Os. Les os sont des messages de difficulté. Quelque chose est brisé ou dénudé chez le rêveur. Le 12 est un jour malheureux.]

SAMEDI 17 JUIN 1989
N°20
Les Irakiens envahissent la France. Je participe à une course de dragster mais tout le monde fuit lorsque des armes se font entendre. Me voilà seul. Pensant que l'ennemi n'est pas loin.
Je prends ma voiture et part avertir le village voisin. Le soir même, je vois dix-huit immenses avions américains dans le ciel. Ils vont bientôt déloger l'ennemi.
[ Maître-mot : Nombres. Le 18 est un nombre de ténèbres et de sortilèges. De plus, il ne faut rien entreprendre le 17 et ce qui est annoncé va se produire dans les trois jours. Le 18eme arcane du tarot est le crépuscule qui symbolise nos déceptions et nous enseigne nos faiblesses.]
 
© copyright ETK4H-J82WH-K55LS
IFS Prod. Touts droits réservés à l'auteur.


Tags : vampire

Rêves 1995 01/09/2009

ANNEE 1995

MERCREDI 8 MARS 1995
N°40
Une armée vient nous attaquer dans la cité ou je vis. Je rentre dans une salle de cinéma. N'ayant plus de munitions, je verrouille les portes mais d'autres sont ouvertes. Une masse compacte d'ennemis approche. Je sonne l'alarme. Un ennemi parle au visiophone avec son maître. Celui-ci est cruel, chauve et gros. Il y a des ordinateurs à sa droite. Il métamorphose son visage pour nous parler mais l'un des nôtres le reconnaît. Nous gagnons la bataille. Regardant par un hublot carré d'une grande porte à battants, je vois des gens affluer. Les battants s'ouvrent brusquement et une bande de motards débarque mais personne ne les remarque. Je consulte une carte en relief.
[ Maître-mot : Guerre. Le rêveur doit faire déposer les armes à ses plus bas instincts. Il le peut ! Le 8 les songes sont bons. Au mois de Rabiaouel, les conséquences des rêves sont également bonnes.]

© copyright E9225-DRFRN-9PDS4
IFS Prod. Touts droits réservés à l'auteur.

Tags : ombres

Rêves 1996 07/05/2011

ANNEE 1996

MARDI 2 JANVIER 1996
N°41
Sur un coteau, à la lisière d'une forêt, nous recherchons le lac d'un monstre ou aboutit une source miraculeuse. L'un de nous boit et sa moustache disparaît.
Nous l'avons trouvé. Il trempe ses pieds nus dans l'eau et sent quelque chose. Le soir nous fêtons notre découverte au village. Isabelle sort alors qu'il fait déjà nuit. Ma grand-mère entend un grognement et sort la chercher mais la bête surgit devant elle.
Je sors avec mon épée et la frappe alors qu'elle s'apprête à mordre la jambe de ma s½ur. Le monstre s'enfuit. Je le pourchasse et le tue.
[ Maître-mot : Source. La source de jouvence présage des idées vives et des sentiments jaillissants.]

DIMANCHE 7 JANVIER 1996
N°42
J'emménage dans une grande maison. J'observe des choses bizarres. Les portes claquent toutes seules. Il pleut du sang. Je conduit un camion à Los Angeles. Il est régulièrement plein de citrons. La police vient inspecter ma maison mais ne trouve rien. Nous organisons une fête avec nos nouveaux voisins. La lumière vacille. Un vent fait voleter mes cheveux. Je sens une présence spirite.
[ Maître-mot : Lumière. La lumière qui vacille est toujours un mauvais présage de dévalorisation et chute dans des ennuis pas possibles. Le 7 les songes se réalisent. Au mois de Regheb, les mauvais songes se changent en bien.]


© copyright ESNH0-H8U01-ZU5CT
IFS Prod. Touts droits réservés à l'auteur.

Rêves 2006 01/09/2009

                                                           ANNEE 2006

MARDI 29 AOUT 2006
N°1
Je me retrouve à l'intérieur d'une colline entièrement gelée, dans un immense tunnel. Je suis un squelette démon. Je suis un éclaireur sur un cheval. Je vois l'armée des humains au loin. Je tourne les talons. J'apelle les miens. Je sais que le choc va être terrible. Mon cheval galope à toute allure dans le sens inverse de l'armée démoniaque que je traverse non sans difficulté. Une énorme stalactite est tombée du plafond, elle glisse. Je trouve une arme magique humaine que je rapporte à mon général.
[Rêve effectué à 5 heures.]
[ Maître-mot : Squelette-démon. Personnification de la mort et du démon. Il représente une mort dynamique annonçant une nouvelle forme de vie par la fin d'un temps et l'imminence d'un évènement dans la vie du songeur.]
Il y à fort longtemps, en 1653, le matin se levait au chant du coq, comme tous les matins et par ce radieux printemps, de nombreux pèlerins venaient encore faire leur dévotion à la chapelle Sainte-Marie de Hautefage-en-Agines lorsqu'ils se rendaient vers la lointaine ville de Saint-Jacques-de-Compostelle. Ces gens là étaient habillés de couleur sombre et portaient un chapeau noir orné de la coquillarde, que l'on nommerait plus tard « coquille Saint-Jacques. » Ils étaient facilement reconnaissables des pèlerins à Marie car ceux-ci étaient essentiellement vêtus de bleu. Ils portaient une cape et un couvre-chef jaune orné d'une coque. Ces derniers ne se différenciaient des congressistes à Marie qui venaient en automne que par la forme d'une toque cerclée de bois de platane ou l'on avait sise la dite coque. Un après-midi, un des habitants de Hautefage-en-Aginès travaille dans un champ. Il voit arriver au milieu d'une nuée de petits oiseaux qui s'envolent un vieux bonhomme chauve avec une barbe assez longue. Il le reconnaît facilement comme étant un pèlerin de Saint-Jacques. Il désire tant aller à Saint-Jacques et se voit confirmer par le cultivateur tout étonné qu'il est bien ici à l'une des étapes consacrée à Marie. Le personnage semble malade car il transpire de tout son visage. Le pèlerin le remercie et s'en va au nom de « Santiago ! » Il fait une centaine de mètres en direction de la cité et s'écroule. Son interlocuteur va chercher de l'aide. Le vieux monsieur à la barbe se réveilla dans une maison des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jerusalem ou un prêtre était en train de l'exorciser. Un autre entra dans la pièce et vint lui faire boire de l'eau de la source. L'homme se mit à prier Marie. Il veilla et murmura ses prières durant deux nuits et le soir de la troisième Marie apparut au pied du lit sous les yeux éberlués des deux prêtres et d'un Hospitalier qui courra chercher les siens et bientôt une dizaine de personnes étaient agenouillées devant l'apparition. Elle lui fit promettre, en échange de le guérir, de revenir ici, au retour de son voyage de lui planter un platane en son honneur. Elle lui fait également cadeau d'un pendentif. L'objet qui pendait au bout ressemblait à une croix de malte en métal rouge avec une pointe au milieu qui se termine par une petite boule. Marie embrassa cette croix et lui dit qu'elle lui porterait bonheur et qu'elle le protègerait durant son voyage jusqu'à son retour. L'apparition disparut tout comme elle était venue et tous s'en retournèrent laissant le vieil homme s'endormir.
Le lendemain, à son réveil, celui-ci était effectivement frais et dispos, guéri de sa maladie et de ses démons. Il remercia les hospitaliers, les deux prêtres, alla boire de l'eau à la source et assista à la messe dominicale. Il remercia vivement Sainte-Marie en embrassant le médaillon qu'il portait autour du cou, sortit de l'église et se noya dans la foule. Le pèlerin tint sa promesse et il revint trois ans après. Les Hospitaliers le reconnurent et une cérémonie fut réalisée en grande pompe ou l'homme planta de ses mains, non loin de la chapelle, un plant de platane qu'il avait amené. Il fit cadeau de son médaillon aux hospitaliers qui en firent graver le dessin au fronton de leur maison. Quant au vieil homme qui fut à l'origine de tout cela, il finit par repartir. Il croisa le même agriculteur qui le salua. Une idée germa dans l'esprit de ce dernier et il se retourna en criant :
« Mais enfin, qui êtes vous ? » Le pèlerin lui répondit : « Saint-François-de-Lazaret ! » c'est alors que ce dernier s'évanouit dans les airs sous les yeux médusés du cultivateur qui en laissa tomber sa fourche...
(Le plus cocasse c'est qu'on en à d'un plan de Saint-François-de-Lazaret, béni en 1656.)
[ Maître-mot : Saint-François-de-Lazaret. ]
 
MERCREDI 30 AOUT 2006
N°2
(Tout le monde, pour qui s'y prend bien peut avoir des révélations.)
(Au secours, je me sens mal.)
[J'ai vraiment eu la sensation que mon esprit s'élevait de mon corps et que ce dernier suivait. Mon corps s'est levé en direction de l'interrupteur et lorsque je l'avais atteint, tout était remis en ordre.]
Nous sommes trois résistants poursuivis par les Allemands pendant la seconde guerre mondiale. Nous nous enfuyons de chez moi par l'arrière de la maison. Nous courrons dans les bois. J'entends les chiens qui nous poursuivent. Je regarde prudemment et je fais signe à mes amis de venir. Nous traversons la route. Nous longeons une ferme et prenons le petit chemin qui descend en bas dans le forêt. Je fais remarquer à mes amis la gestapo et les soldats plus haut sur le coteau. Je leur dis que si nous atteignons la maison qu'il y a après le petit lac, nous serons sauvés. Nous y rentrons sans nous faire prendre, de manière à sortir de l'autre côté mais hélas, il y a un soldat sur le toît du cabanon. Je ramasse un arc et une flèche, je me mets à couvert dans la cour et je lui tire dessus mais celui-ci à le temps de dégoupiller une grenade et de la lancer dans le cabanon. à l'instant ou mes amis y rentrent. Ils sont tués. Je rentre dans la maison et monte au premier étage. Je me cache sous le lit.
(Le temps est un anneau : Lorsque celui-ci est une énigme, il est toujours trop court, lorsque celui-ci est une poursuite, il est toujours trop long.)
[Maître-mot : Soldats. Les soldats apportent toujours un message de guerre. Souvent contre le rêveur lui-même qui doit trouver sa paix intérieure.]
 
JEUDI 31 AOUT 2006
N°3
Je me trouve sur un petit pont de montagne. Sous moi, il y à une rivière sèche. Je suis en train d'interviewer un agriculteur, un ancien du coin. Tout à coup l'eau se met à dévaler la pente et nous sommes surpris. Il fait nuit dans le village. Quelqu'un me cherche et une autre personne lui répond que je suis plus haut que la mairie.
[Maître-mot : Montagne. Gravir une montagne annonce au songeur qu'il mènera une tâche à bien.]
 
VENDREDI 1 SEPTEMBRE 2006
N°4
Je me trouve dans une grande ville. Je m'en vais en direction de la pyramide musée. J'ai mes deux trousses avec moi, elles sont vertes et rouges. J'ai également du papier calque. Je grimpe à l'étage de la pyramide qui mi'intéresse. J'ouvre une ds vitrines avec un pied de biche en faisant attention de ne pas la casser. Je récupère deux bracelets d'un joli métal. Je prends également un papyrus dont je relève les informations au calque. Soudain, quelqu'un arrive. Je reconnais ma mère. Il y à une deuxième personne dans l'ombre. Elle me dit que je n'aurais pas dû faire cela et que je vais en entendre parler encore longtemps et elle s'en va en direction du poste des gardiens. J'ai terminé, je range tout et je remballe mes affaires. Je me mets à courrir. Quelqu'un me poursuit. Je mets les deux bracelets à mes poignets. Ils se resserent et je deviens invisible.
 
SAMEDI 2 SEPTEMBRE 2006
N°5
Je fais partie d'un groupe de révolutionnaires. Nous avons des habits essentiellement foncés, de couleur marron qui doivent être en cuir. Nous prenons une forteresse et arrêtons les soldats du roi. Ils sont habillés de bottes noires, d'une veste rouge, d'une ceinture blanche et d'un tricorne noir. Il y à également des civils : des femmes et des enfants. Tout le monde sera exécuté. Je me retrouve chargé de décapiter une dizaine de personnes avec une arme que l'on nomme le gouet et parmi eux, il n'y à presque que des enfants. Jeprends un jeune garçon d'environ quinze ans avec moi. Il à les mains liées derrière le dos. Nous faisons une centaine de mètres et nous allons derrière un bosquet. Je le fait mettre à genoux et je lui tranche la tête. Je vais ensuite chercher une petite fille de huit ans. Elle pleure et se débat. Je la secoue. Derrière moi, en arrière plan, je vois l'océan. La forteresse doit se trouver au bord de la mer. La petite fille voit la tête du garçon par terre et s'avanouit. Je la place à genoux contre un arbre : Je décapite. Ensuite, je vais chercher une autre jeune fille et je lui bande la tête...Là, le présent prends place du passé. Je vois un bâteau-mouche plein de touristes. Il y à plein de choses écrites en Anglais sur les murs de la forteresse : "Worn" "What is worn ?" 
[Je regarde sur un dictionnaire d'anglais que cela signifie : Usé. Qu'est ce qui est usé ?"
[Maître-mot : Nombres. Le 8 correspond au char d'Osiris dans le tarot et symbolise la victoire, ses songes sont véridiques et il est heureux pour les voyageurs. Le 15, Typhon dans le tarot, annonce la fatalité, ses coups imprévus et ses résultantes néfastes.]

 
© copyright EZGWZ-2X65Y-6B14X
IFS Prod. Touts droits réservés à l'auteur.

Tags : yahoo buzz lectures

Rêves 2007 01/10/2010

ANNEE 2007

MARDI 23 OCTOBRE 2007
N°177
Je suis dans une ferme.Je récolte des haricots puis, je vais démonter une roue. Il me faut donc des outils que l'on apelle des chrominomes. Ce sont des clefs pour démonter les boulons de roues des voitures. Elles sont solides et contiennent du chrome ainsi que du vanadium. Elles sont rangées dehors sous l'appentis dans une grande boite jaune qui contient une poignée. Quelques instants après la roue est démontée. Je vois ma mère qui vient me chercher. Elle fait demi-tour dans l'allée qui se trouve au milieu du champ de haricots. Je vais ranger la boite. Le grand père arrive avec son vélomoteur et passe devant moi en le rentrant dans une pièce de la maison. Je mets mamain devant mon nez et je retiens ma respiration. Cela me fait lâcher la boîte. Il me demande ou elle était rangée mais il sait très bien où. Oui, je vais la remettre à sa place. Je traverse dans laquelle il y à un laboratoire d'abbatage tout délabré avec une tranchée au milieu et une cheminée en bas.
[Maître-mot : Roue. Les évènements doivent se succéder et se dérouler pour le rêveur]

MARDI 30 OCTOBRE 2007
N°178
Je me promène sur la plage avec ma mère. Soudain, je m'arrête. Je fouille le sable et je trouve des jouets en plastique qui s'emboitent et qui se fabriquent au Danemark. Plus loin, je trouve une pièce de monnaie de Clément IV puis de clément V deux papes maudits. Puis, un peu plus loin, des dames ont plantés des parasols sur le sable. Près d'elle, je trouve une pièce de dix francs des années 80 à l'effigie de Charlemagne.
[Maître-mot : Argent. Lorsqu'un dormeur trouve de l'argent, le message est à l'espérance. De plus, il va sûrement signer un contrat important]
 
MERCREDI 31 OCTOBRE 2007
N°179
Je me trouve avec quatre amis. Nous sommes dans un champ. Nous regardons par terre autour autour de nous. Je trouve un silex. Je trouve un gobelet en pierre puis deux morceaux étranges qui me rapellent quelque chose. Je les emboîte et cela forme une bouteille. Nous trouvons plein de choses que nous mettons dans du papier puis dans des sacs. Nous amenons tout cela à la voiture qui est garée devant un terrain de tennis abandonné. Lorsque nous arrivons, une voiture se gare à côté de la nôtre. Des amis viennent nous rejoindre. A la fin de l'après-midi, chez moi, nous partageons ce que nous avons trouvé. Je retouve un des morceauux de la bouteille et je demande ou est l'autre. Quelqu'un de mes amis me dit qu'il les a séparés et que, comme cela, nous en tirerons le double. Je ne suis pas content. Je lui fais dire ou se trouve l'autre morceau et je les remboîte. Je leur dis également qu'on ne communique pas sur le sujet et que personne n'essaye de vendre ces objets.
[Maître-mot : Pierre. Transporter des objets en pierre signifie que le songeur aura une grande maison. Toutefois les objets en pierre sont de mauvaise augure et annoncent un souci, d'autant plus  que l'un de ces objets est une bouteille et qu'elle annonce un évènement innatendu.]
 
 
VENDREDI 2 NOVEMBRE 2007
N°180
Je vais à pieds à la gare d'Agen. De là, je prends le train pour Marmande. J'y reste une bonne partie de l'après-midi. Ily à un lit dans le hall de la gare. Le matelas est tellement mou que je m'y enfonce à l'intérieur. Soudain, un emplyé d'une société de nettoyage s'avance vers moi et me demande ce que je fais ici. Il me conseille d'aller manger un peu. Je marche sur les quais de la gare et je reprends le train. Je vais à Villeneuve sur lot d'ou je reviens à pieds chez moi. Je rencontre mon voisin et sa femme qui reviennent de promenade. J'ouvre un parachute ascensionel qui m'emporte. Je survole le portail, le garage et les poiriers puis j'atteris dans la cour.
[Maître-mot : Gare. Une gare est synonyme d'embrouille et de procès. Quoi qu'il en soit la vie du songeur va prendre un tour nouveau
 
MARDI 6 NOVEMBRE 2007 
 N°181
Je me réveille dans le magasin de mes parents. Je m'en aperçois et je m'en vais en faisant attention de ne pas faire tinter la cloche de la porte d'entrée. Je vais chez mes grands-parents. Je traverse tout un tas de bric-à-brac et je vois ma grand-mère en train de coudre devant la fenêtre de la cuisine.  Je vais voir ma soeur au jardin et je lui dis que je reviens. Je vais aux toilettes publiques dans une supérette ou ma mère fait ses courses. Je les trouve dans le magasin. Je croise un homme habillé en bleu et je lui dis que je n'ai pas d'argent. Devant la porte, il y à deux hommes habillés d'un pull sombre, d'un pantalon bleu et qui portent un bérêt noir. Ils discutent de la vente d'une voiture.
 
© copyright E5L14-ATDZV-6PNYP
IFS Prod. Touts droits réservés à l'auteur.


Tags : euromillions - nouvelle star - cauet - morandini - michael vendetta - you tube - alexandra stan - terence lacroix - laurent gerra - lucius liber en compagnie de miss aquitaine 2010

Rêves 2008 01/10/2010

ANNEE 2008

SAMEDI 23 FEVRIER 2008
N°253
Je m'approche d'une voiture. Une fourgonette quelconque. Il y à deux livres sur le capot. L'un d'eux est intitulé le "Relais des géants" de René Feyt et ? Jablonsky Une dame d'une cinquantaine d'année s'approche de moi.
[Maitre-mot : Livres. Le titre du livre aiguille le rêveur sur certains messages.]
 
JEUDI 20 MARS 2008
N°265
Je suis un héros de bande déssinée. Dans l'histoire, je fait un voyage en égypte et je me retrouve prisonnier d'un proffesseur qui me fait monter sur un chameau. Nous partons en direction d'un pyramide ou il m'enferme. Cette pyramide contient un ensemble de tombeaux et l'armée d'un grand roi. Elle est gardée par un esprit noir et malfaisant. J'essaye de m'échapper. Il me touche, cela me réveille.
[Maître-mot : Pyramide. Le dormeur vivra une relation amoureuse très énigmatique]
 
VENDREDI 21 MARS 2008
N°266
Je suis un bandit. Je m'apelle Pédro Cortès. Je ne suis pas spécialement très aimé par les autorité locales. Moi et les miens avons trouvé refuge dans une cabane perdue au fin fond du Vénézuela. Nous ne nous entendons pas et nous finissons par nous moquer des uns des autres, jouer avec nos pistolets, nous énerver et finalement, je finis par tuer les trois qui étaient autour de la table avec moi. Reste la quatrième. Je me lève et je regarde par les interstices du mur dans la pièce d'a côté. Il me mets quelque-chose dans le pantalon en passant sa main dans un trou. Une souris ! Je tire dans le bois et la balle se traverse. Il s'écroule et moi, je sors seul dehors pou m'en aller.
[Maître-mot : Tuer. Lorsque le songeur rêve de tuer des malfaiteurs, c'est qu'il craint quelqu'un et essaye de le fuir.]
 
© copyright E5L14-ATDZV-6PNYP
IFS Prod. Touts droits réservés à l'auteur.


Tags : gabriel adam - thierry ardisson - cauet - chat

Rêves 2009 01/10/2010

REVES 2009
 
JEUDI 8 JANVIER 2009
N°368
Je fais des fouilles sous marines. Je trouve des pièces romaines.
[Maître-mot : Pièces de monnaie. Le rêveur fait commerce de ses capacités avec les autres.]
 
SAMEDI 10 JANVIER 2009
N°369
Nous sommes à la campagne. Je sers à manger à table quand soudain, un cheval noir fonce sur moi. Je n'ai pas le temps d'enlever mon pull rouge. Je m'enroule dans une couverture blanche.
[Maître-mot : Couleurs. Le cheval noir annonce au rêveur qu'il y a conflit entre son instinct et sa raison. Le rouge est signe de passion, de force, d'énergie ou de colère. Sa présence incite le rêveur à la prudence. Le blanc est la clarté, la sagesse et la victoire sur les passions. Il redonne la paix intérieure.]

MARDI 13 JANVIER 2009
N°370
Je suis dans un camp militaire. J'apprends des techniques de combat dans un champ à deux enfants. Un soir ou il y à du brouillard, j'envoie un ballon luminescent.
[Maître-mots : Champ. Le champ est synonyme d'efforts et de talents dans leurs aspects naturels.]
 
JEUDI 15 JANVIER 2009
N°371
Je vois une photo de ma grand-mère devant une voiture bleue. Elle me dit que l'endroit s'appelait Preyssinet et que c'est l'endroit qu'ils habitaient avant...Ils avaient acheté cela à un docteur ei ils avaient retapé. C'est un peu comme une plue value qu'ils s'étaient offerts.
[Maître-mot : Bleu. Le bleu guérit les poumons et calme les nerfs. Cette couleur est attribuée à Jupiter contre les hommes à l'intelligence, à l'esprit ou à la sérénité. Son symbolisme est proche de la flûte, donc de la musique des anges.]
 
MARDI 20 JANVIER 2009
N°373
Nous travaillons dehors mais pas directement pour l'entreprise qui nous emploie. Je regarde au loin et voie un avion blanc tournoyer.
[Maître-mot : Avion. Cet avion blanc représente les multiples affaires et projets du rêveur.]
 
MARDI 27 JANVIER 2009 
N°374
Nous dormons tous ensemble dans la même pièce d'un dortoir. Une fille vient s'allonger à côté de moi et me dit qu'elle est contente que l'on soit dans le même bâtiment. Il y à une autre fille en face de moi. La lumière s'éteint et se rallume. Je n'ai pas vu la nuit passer. Je crie déja ?
[Maître-mot : Dormir. Quelque chose devrait-être perçu consciemment par le songeur lorsqu'il rêve qu'il dort. Est-il fatigué ou manque-t-il d'énergie ?]
 
VENDREDI 30 JANVIER 2009
N°375
J'invite des amis à boire dans un bar. Je demande à une serveuse si elle à de la bière. Elle me réponds que non mais qu'elle à toujours ce que j'ai pris la dernière fois. En sortant, nous sommes poursuivis par des tigres. Nous nous réfugions dans une salle de formation. Nous passons par derrière et retournons au bar devant lequel il y à des lions qui sommeillent. Au dernier moment, ils se réveillent et viennent s'installer devant la porte.
[Maître-mot : Félins. Ici, les félins ne sont pas agressifs. Ils nous suivent et nous veillent tout au long de notre vie. Le lion est symbole de promotion et de protection influente. Le tigre est la forme Yin du lion. Sans lui être totalement opposé, il peut avoir des aspects opposés et le rêveur devra contôler ses émotions.]

SAMEDI 31 JANVIER 2009
N°376
Un soir, je vais dans une église transformée en boîte de nuit. Il y à deux rangées de tables qui vont jusqu'a l'hôtel puis, à ma gauche, une troisième qui est égal à un tiers des autres laissant ainsi une piste de danse assez grande. Quelqu'un arrive et ouvre la longue table qu'il y à devat moi. Il y à un cercueil et une tête squelettique. L'homme y ajoute des morceaux comme s'il complétait un puzzle. Je préfère m'éloigner. On nous sert un alcool fort mais je ne préfère pas le boire. Je me lève et me déplace pour me trouver en face des deux portes peintes comme au xveme siècle. Deux femmes en sortent. Elles se ressemblent étrangement. Ainsi qu'a l'homme de tout à l'heure.
[Maître-mot : Quinze. Le rêveir doit arrêter de vouloir assouvir ses sens et oublier les passions passagères. Ici le quize est complété par le deux de la dualité des femmes. Il y à risque d'embrouillement qui peut arrêter la continuité d'un projet.] 
 
© copyright EUMEC-29CEH-LP7FR
IFS Prod. Touts droits réservés à l'auteur.

Tags : traducteur

Rêves 2010 01/09/2009

Media unavailable from mobile.

En compagnie de Lisa Sautron, Miss Aquitaine 2010.
 
DIMANCHE 2 AVRIL 2010
N°534
Je me réveille. Tout va bien jusqu'a que je discute avec ma famille qui me prétends que nous sommes en janvier 2011, or moi, je lui dis que nous sommes en avril 2010. Je demande à ma soeur de regarder et moi, je jette un coup d'oeil à la fenètre. Nous sommes tous les trois chez un ami et nous ne sommes pas préssés de rentrer. Je repart à la maison avec ma 2CV, je roule à fond et je ne m'aperçois pas que le pont est levé. La voiture se jette dans l'eau et je me noie.
[Maître-mot : Date. Voir ce qu'il se passera en Janvier 2011...]
 
VENDREDI 16 AVRIL 2010
N°535
Un ange m'a donné une épée pour combattre le démon qui nous hante. Je la prends et je le rejoins. Il est dans le fournil de la boulangerie et s'y bat contre quelqu'un. J'arrive par derrière, je lui déchire sa cape et je lui transperce la colonne vertébrale. Nous détruisons son crâne à coup d'épée.
[Maître-mot : Crâne. La manie de tout diriger sans consulter est la faiblesse du rêveur. Sages pensées et considérations philosophiques seront de mise.]
 
DIMANCHE 25 AVRIL 2010
N°536
Je regarde mon ordinateur et je tape un code "cancer" et je demande à ma soeur de s'en souvenir.
[Maître-mot : Cancer. Ce signe est un symbole de l'eau originelle et de la lune. L'un pour la vie spirituelle, l'autre indique qu'en refusant une offre, le rêveur pourrait échappper à toute une série de problèmes.]
 
MARDI 27 AVRIL 2010
N°537
Tous les jours, je passe au même endroit, mais un jour la situation politique du pays change et je suis obligé de me cacher dans une maison à un endroit bien précis. Un jour, je ne suis tout simplement plus le bienvenu dans les commerces ou j'allais. Avec un collègue, nous travaillons dans une ferme et nous repassons chaque jours au même endroit. Un jour, nous trouvons un homme qui gît sur le sol en geignant. Je le reconnaît, il fait semblant. Je propose donc à mes collègues de le prendre par les quatre membres et de le balancer en le transportant.
[Maître-mot : Ferme. Le rêveur doit êrte vigilant lorsqu'il rencontre quelqu'un. L'évolution du rêveur est sybolisé par les activités qui se déroulent dans la ferme : Il doit s'efforcer d'accroître son potentiel.]
 
VENDREDI 30 AVRIL 2010
N°538
Je suis en couple. J'ai une cinquantaine d'année et ma femme environ trente. Je suis assez riche. Un jour, à la terasse d'un café, nous rencontrons un clown. Il nous divertit. Un homme assis devant nous le regarde puis, il se lève et le suit avec une malette dans les mains lorsque lorsque celui-ci s'en va. Une amie nous donne un gros jeton rouge qui contient une masse importante de cuivre. Nous sommes en vacances et nous partons pour le mont Saint-michel. Le monument prends feu et dans la panique, je percute quelqu'un au milieu de la fumée. Il ne s'aperçoit pas qu'il vient de perdre une étrange pièce noire de forme carré sur lequel le mont est déssiné. Derrière, il y à un dragon dont la tête est entourée d'étoiles. La possession de ce bout de métal ne va nous attirer que des ennuis. Voilà que notre lingère sort de la pièce d'a côté et se montre sous un nouveau jour. Elle nous avoue qu'elle nous espionnait et nous raconte les dessous de l'histoire. C'était elle l'homme à la serviette. Elle nous explique que si nous tenons cette conjuration secrête, la conjuration du dragon, nous aurons quelques subsides pour nous sauver de nos dettes. Elle laisse tomber sa corbeille de linge sur le lit.
[Maître-mot : Conjuration du dragon. Une conjuration est une pratique magique pour chasser les forces maléfiques. Certains projets du rêveur n'ont pas pu se matérialiser soit par ce qu'il à eu peur d'échouer soit par ce qu'il à eu des initiatives malheureuses. Le rêveur se sent indigne de l'idéal qu'il s'est choisi et ne dois pas répercuter ses frustrations sur autrui. Le dragon participe au symbolisme du feu et du serpent. Il permet de purifier les pensées négatives du rêveur.]
 
 
© copyright E5NCY-WF0GF-YGP8G
IFS Prod. Touts droits réservés à l'auteur.

Tags : koh lantah - justin - ange - conjuration du dragon